5 outils pour effectuer sa veille professionnelle « Idewan.

15 minutes chrono pour effectuer ma veille quotidienne

Google-Alertes-22

Comme la plupart des titres de blogs, celui-ci est en partie mensonger. D’abord puisqu’il vous faudra bien mettre en place vos outils et les paramétrer avant de pouvoir rentrer dans la routine des 15 minutes par jour (prévoyez une demi-journée pour la préparation de vos outils, une fois que c’est fait, c’est fait).

Ensuite parce qu’on n’a pas toujours 15 minutes devant soi à heure fixe et qu’il est probablement moins laborieux de morceler ce quart d’heure en 3 fois 5 minutes par jour.

Pour organiser une veille qui a du sens et ne pas partir tous azimuts, visualisez un itinéraire ayant pour point de départ vous-même (moi, je, mon nom, mon entreprise) et comme point d’arrivée l’ensemble du vaste monde (que se dit-il hors de mes centres d’intérêts ?).

Balisez ensuite cet itinéraire d’outils simples d’utilisation, à utiliser à différents moments de la journée et de la semaine.

5 outils de veille et de gestion de la e-reputation.

Moi, je, mon entreprise

Première étape indispensable : créez-vous une adresse mail @gmail.com spécifiquement dédiée à votre activité de veille. C’est cette adresse que vous utiliserez pour vous connecter à l’ensemble des outils et votre adresse mail principale ne sera pas polluée par des messages non-urgents.

Google alertes

Google AlertesGoogle Alertes fonctionne par mots-clés et vous enverra des mails pour vous alerter des pages web qui parlent de ces mots-clés.

Google est un robot et ne travaille donc pas toujours avec pertinence et discernement, c’est pourquoi il est plus raisonnable de ne paramétrer que 4/5 alertes, à recevoir chacune une fois par jour. Ici, ne paramétrez que des requêtes très ciblées, pour ne pas être submergé :

  • Mon e-reputation : une requête sur « Mon prénom + Mon nom » et une autre sur le nom de mon entreprise
  • Mon marché : 2 à 3 requêtes différentes sur les mots clés ciblés de mon secteur d’activité

 

Mon environnement proche, mon marché, mes centres d’intérêts

On en est ici au cœur même d’une activité de veille. Quelles sont les nouveautés et les tendances de mon secteur d’activité ? Que se dit-il dans la presse, chez mes concurrents, dans mon public ?

Google readerGoogle reader

[Edit : Google reader a officiellement fermé ses portes le 01/07/2013. ]

Dans Google Reader, abonnez-vous aux flux RSS des sites web qui vous intéressent : revues spécialisées dans votre secteur d’activité, blogs pertinents sur vos thématiques professionnelles. Partez de ceux que vous connaissez déjà et élargissez le champ au fur et à mesure de vos découvertes.

N’oubliez pas de faire le ménage de temps en temps et de vous désabonner des flux qui ne vous intéressent plus. Limitez-vous à une quinzaine de flux pour rester dans l’objectif de 15 minutes de veille par jour.

Scoop.it

Le principe de Scoop.it est celui de la revue de presse et a donc 2 intérêts majeurs :

  • Scoop.itVous vous abonnez aux revues de web des autres (topics). Rechercher des topics intéressants est plus que facile : allez dans la fenêtre de recherche, entrez vos mots clés et abonnez-vous aux topics qui vous intéressent (bouton follow). Un espace "My followed topics" centralise ensuite l’ensemble des nouveautés publiées dans les topics que vous suivez. Idéal pour une veille thématique.
  • Vous créez vous-même 1 ou plusieurs topics et pouvez ainsi mettre en place votre propre revue du web. Résultat : vous conservez la trace de vos trouvailles et pouvez retrouver facilement les articles qui ont attiré votre attention. Bonus : le lien vers votre revue d’actualités est facilement transmissible à un tiers, pour partager le fruit de votre veille avec vos collaborateurs par exemple.

 

Le reste du monde

15 minutes par jour peuvent aussi inclure un travail de veille généraliste. Le tout est, ici encore, de ne pas se laisser déborder et d’utiliser ses outils de façon optimisée.

Twitter 

Sur Twitter, abonnez-vous à des comptes professionnels dans votre domaine. Pour les trouver :

  • ici aussi on entre ses mots clés dans la fenêtre de recherche ;
  • de nombreux sites et blogs mentionnent le nom de leur compte Twitter, suivez le lien et abonnez-vous ;
  • enfin, suivez les comptes mentionnés par les comptes que vous suivez déjà et vous élargirez petit à petit votre cercle.

News.meEnsuite, 2 options existent pour gagner du temps. Au choix :

  • Ne vous abonnez qu’à un petit nombre de comptes : 100 à 200 followings pertinents suffisent largement pour avoir une vision globale de ce qui se dit sur Twitter. Même principe qu’avec Google Alertes, pensez à vous désabonner des comptes qui ne vous intéressent plus.

Important : pensez-bien à listez vos abonnements au fur et à mesure. Cela vous permet par la suite d'accéder directement aux tweets susceptibles de parler de la thématique qui vous intéresse. Exemples de listes que vous pouvez créer : infos généralistes, développement durable, cuisine, e-tourisme etc.

  • Abonnez-vous au contraire à beaucoup de comptes, puis inscrivez-vous sur www.news.me. News.me vous enverra ensuite un mail quotidien (sélectionnez l’option recevoir 1 fois par jour) qui met en valeur les sujets les plus tweetés par vos abonnements dans les dernières 24h. Un bon moyen d’avoir une vision synthétique sans se perdre dans les dédales de Twitter.

Facebook

Facebook j'aimeOn voit souvent Facebook comme un petit monde dans lequel on n’échange qu’avec ses proches… Mais n’hésitez pas à utiliser Facebook comme un outil de veille au sens le plus large possible, le bruit y étant plus doux que sur Twitter.

Recherchez et cliquez sur « j’aime » les pages d’entreprises (de vos partenaires, de vos concurrents, des services de presse, des blogs qui vous intéressent ou vous amusent…) Et passez une tête de temps en temps sur Facebook pour découvrir ce qui s’y dit.

Car on trouve parfois bien des choses intéressantes sans les chercher de façon ciblée.

Emmanuelle Audebert - @LaTweepie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *