Expérience d’un stage no coffee génération Y chez Idewan

Expérience d’un stage no coffee génération Y chez Idewan

IMG_3606
“Le LAB Idewan c’est aussi l’occasion de tester de nouvelles formes d’écritures et de contenu. Le 1er article (d'une longue série ?) donne la parole à Aubane Ceus, étudiante à Sup de Pub Bordeaux et actuellement en stage chez Idewan. On vous laisse découvrir à travers elle, l’univers d’Idewan.”

Bordeaux, ville lumière, 11h30 vendredi 27 mars 2015 : RDV pour mon entretien de stage au 74 avenue Thiers à l’agence Idewan.

L’arrivée au QG

Face au tramway, dans un quartier où la vie pullule, une vitrine arbore les couleurs du Social Media via des icônes de réseaux sociaux.

Le vitrage laisse la lumière pénétrer à son gré.

J’entre.

L’endroit est agrémenté d’une touche  « nature » grâce au vert flashy.

On a ce choix de laisser la lumière entrer ou de garder les volets fermés. Chez Idewan le choix semble d’apporter la lumière qui manque au regard pour un espace de travail aéré et convivial qui respire la clarté.

 11391479_960295280677443_3818495183625284597_n

Entretien et stress

IMG_20150602_130138 2

Guillaume mon maître de stage

C’est Guillaume que j’ai aperçu en premier lieu. Il avait des traits légèrement cernés qui trahissaient la fatigue qui l'enveloppe suite à un travail acharné quotidien. J’ai compris en commençant mon stage pourquoi : entre formation digitale, gestion des réseaux sociaux, comptabilité et référencement, mon maître de stage regorge de ressources qui lui demandent un temps considérable. Le voir débordé, a étonnamment affirmé ma volonté de travailler avec cette équipe.

J’ai profité de cette entrevue pour comprendre un peu mieux leur métier.
Je dois avouer m'être demandé ce que fait une agence Social Media et plus spécifiquement Idewan.

On parlait de stratégie, de création de sites internet, de Webmarketing et de formation à l’écriture Web.
Jackpot ! Les missions que je souhaitais réaliser dans le domaine du Marketing et de la Communication étaient accessibles et en adéquation avec leurs besoins. Une ambiance de travail optimale avec une équipe dynamique aux compétences variées. Aussi soudée et avenante qu’une petite famille ils ne cherchaient pas à utiliser une stagiaire, mais réellement à la former. Merci! Parce que les stages cafés-photocopies, c’est compliqué.

 

En parlant de café, lorsque je suis entré dans l’agence, j’ai été envahie par un sentiment de bien-être et submergé d’un accueil chaleureux. C’était celui de Maëlla ; cette petite métisse couleur chocolat qui supervise l’administration. A ce moment là, même si je n’en bois pas, j’avais envie d’accepter le café qu’elle me proposait.

Vincent, l'intégrateur d'Idewan

Vincent, l'intégrateur d'Idewan

 

Un geek caché par deux écrans d’ordinateur a ensuite attiré mon regard. Notre intégrateur absorbé par ses créations. Ce n’est que plus tard que j’appris à connaître Vincent : un personnage atypique. A la fois minutieux et perfectionniste, il gère simultanément plusieurs projets. C’est lui qui m’a fait prendre goût au codage et qui m’a fait prendre conscience de l’ampleur du travail que demande la création d’un site internet.

 

Une 4e personne attira mon attention. Je me suis dit que ça devait certainement être le fondateur de l’agence et l’associé de Guillaume. Étonnamment ce sont ses petits mocassins bleu roi que j’ai remarqué en premier. La deuxième chose c’était la sérénité de Pascal qui me transperça de plein fouet tandis que son aura chaleureuse et imposante se fit sentir.

Philosophie d’entreprise

shvItrgBIl fallait que j’en sache plus sur ce qui se cache sous ce nom et ce logo. Je me suis alors tournée vers Pascal. Il m’expliqua la philosophie du mot “Idoine” qui peut se définir comme une solution parfaitement adaptée à une situation.

Il développa ensuite avec l’univers du WAN (Wide Area Network). Celui-ci fait référence à internet, mais également à un réseau étendu qui interconnecte. Outre les distances géographiques, le WAN choisit le trajet le plus approprié pour atteindre le noeud du réseau.

 

On retrouve ici encore les valeurs d’Idewan : le partage comme création de valeurs durables dans un environnement digital.

Lorsqu’on s’amuse à analyser le logo de l’agence, on se rend compte qu’il est lui aussi en total accord avec l’esprit de l’agence. Le W forme deux personnages de profil assis l’un face à l’autre, en pleine discussion. La présence du digitale (et le côté Apple Mania de Pascal et Guillaume) est accentuée par les 3 points présents sur l’écran d’accueil d’un iPhone. Ce logo traduit donc l’idée du partenariat et du contact humain appuyé d’une touche digitale.

C’est parti!

Un mois et demi après mon entretien, le 11 mai très exactement j’étais dans les Starting-Block. J’ai rapidement appris à connaître le reste de la team :

Jessie, notre responsable de formations sur Bordeaux. Généreuse, animée d’une joie de vivre et de connaissances commerciales.

Florence, notre responsable de formation sur Toulouse. Douce, dotée d'un caractère bien trempé et d'une dose de folie (avec un accent toulousain très prononcé !).

P-mXN35UqWTWaNSDUnmtP8YJcBh28ofJFc54PX3Ey9o

Le weekend de l'anniversaire des 5 ans d'Idewan, nous étions au château de Jaurias (en Dordogne). J’ai pu voir à quel point nos Community Managers Emmanuelle et Hélène sont ultras connectées et de véritables "paparazzi", pour notre plus grand bonheur.

Mais avec une telle dreamteam, il y a forcément des revers. Je pense à mon maître de stage qui est râleur et aux tacles par wording des CM. Mais aussi à Vincent qui pique toujours la meilleure place du canapé à la pause déjeuner ou encore à Maëlla qui n’arrête pas de grignoter de 11h à 16h. Pendant ce temps Jessie fume des cigarettes en 30 secondes tandis que Pascal subit des montées de stress.

Vous avez dit responsabilités?

Le nouveau site internet de l’agence devait être prêt à la fin du mois. Vincent et Guillaume étaient sur le coup. Il fut agréable de constater que mes propositions et mon avis étaient attendus et pris en compte. Parallèlement, je menais ma petite veille sectorielle et concurrentielle. Mais il y avait d’autres priorités. J’ai donc rapidement enchaîné avec l’optimisation SEO en collaboration avec Vincent et Guillaume. C’était vraiment étonnant de voir qu’à l’école on nous avait fait uniquement survoler de nombreux aspects du Web. On nous demandait de faire une stratégie et de proposer des améliorations de référencement sans visualiser concrètement de quoi on parlait.

La formation Social Media que m’a dispensée mon tuteur de stage fut sans doute le point culminant de mon stage. Il m‘a permis d'emmagasiner de nombreuses connaissances en un temps record. A partir de ce moment, j’ai commencé la partie Community Management. Je dois avouer avoir été honorée d’être nommée administratrice FacebookTwitter puis LinkedIn pour Idewan! C’est bien la première fois que j’ai autant d’autonomie et que je me sens utile et épanouie pendant un stage.

Avant, mon rituel c’était de vérifier que je n’avais rien loupé en cours et que j’étais à jour, mais ça c’était avant. Adwords, SEMrush et Google Analytics suivis de près par Tweetdeck constituent dorénavant mon petit-déjeuner.

Ode à la Littérature


Article d'Aubane

L’accomplissement personnel et professionnel se poursuit. Nous sommes entrés dans la partie ligne éditoriale. Toucher à l’écriture : print ou web, c’est vivifiant. Cette fois, ce n’est pas juste pour être contrôlée et notée, mais diffusée à un public et soumise à son appréciation.
Paradoxalement, c’est donc un peu effrayant d’écrire un article. Lorsqu’on écrit, c’est avec son âme, et le publier c’est livrer une partie de soi. Alors j’espère que vous apprécierez cette mise à nue.

Bref, chez Idewan je n’ai pas le temps de m’ennuyer ni de faire du café.

Aubane Ceus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
Rappel gratuit