Un robot qui vous veut du bien ?

Un robot qui vous veut du bien ?

couteaudethiers

Pour attirer l’attention sur Twitter et ainsi développer leur e-reputation,  certaines marques choisissent d’utiliser un robot qui reprend à son compte tel ou tel mot clef et en fait ses propres choux gras.

Ainsi par exemple le compte @ikeaddict retweete* tous les tweets** qui incluent le terme IKEA, y compris quand le commentaire n'est pas flatteur. Le consommateur se sent écouté et mis en valeur, la marque fait connaître son site parallèle (ikeaddict.com).

Un ton sympathique et/ou humoristique, conjugué à l’effet de surprise, peut en effet attirer l’attention du twitto***. Et puis surtout, le twitto en question clique sur le lien.

Objectif : amener du trafic sur le site de la marque.

Tant que ça ne se transforme pas en spam intempestif, il peut être intéressant d’utiliser cette technique. A trois conditions toutefois :

  1. Savoir se renouveler. Cela pourrait devenir lassant à force...
  2. L'utiliser avec discernement
  3. Rester de bon goût. Toujours. Quoi qu’il arrive. Keep it simple, stupid…. mais de bon goût, par pitié.

A titre de contre-exemple du bon goût, @French_cutlery sévit depuis 5 jours sur Twitter, répondant à chaque tweet employant le mot « couteau » en pointant vers le site de la coutellerie Robert David.

-       Parfois c’est approprié

besoin d'un couteau ?

-       Parfois c’est drôle

couteau

-       Parfois ça l'est moins

-      Et parfois c’est carrément douteux


Comme dans la vraie vie, on n'a pas une e-reputation. On en a une bonne ou une mauvaise.

Hâtez-vous donc lentement avant de booster la vôtre.

 

Emmanuelle Audebert - @LaTweepie

 

*tweet : message court (140 caractères) sur Twitter.

** retweet : relayer le tweet de quelqu'un d'autre à sa propre communauté.

***twitto : utilisateur de Twitter.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
Rappel gratuit